Redynamiser le centre-ville de Lens

A Lens, etixia participe au plan de redynamisation du cœur de ville en associant commerces, logements et projet sociétal.

image
Categorie

Re-dynamiser les centres-villes

Alors que la Ville de Lens, bénéficiaire du plan d’Action Cœur de Ville, s’est engagée dans une politique volontariste de redynamisation de son hypercentre, etixia a souhaité s’associer en y réalisant la première opération de requalification mixte commerce / logement portée par un acteur privé.

Le point de départ de la réflexion : le constat simple, commun à de nombreuses villes que nombre d’étages d’immeubles, occupés uniquement en rez-de-chaussée par des commerces ou du service, sont vacants ou à l’abandon. Un facteur de plus qui ne facilite pas la redynamisation du centre… et la performance des commerces !

Mais pour autant, pour un acteur de l’immobilier commercial et professionnel, créer et gérer des logements n’est pas au cœur de son activité première. Les clefs du succès ? Deux belles rencontres croisées. City Mix, cabinet d’architecte à l’initiative de l’idée et l’association Les Toits de l’Espoir, qui accompagne à la ré-insertion les populations les plus en difficulté, en facilitant la création de logements à vocation sociale par des propriétaires privés.

Accompagné par ses deux partenaires, etixia a engagé des travaux de ré-habilitation des étages pour y créer des logements à vocation sociale. 4 appartements de 60 à 90 m², flambant neufs, seront ainsi confiés aux bénéficiaires des Toits de l’espoir.

En parallèle, la redynamisation est aussi passée par le commerce, avec les cellules commerciales du rez-de-chaussée qui accueillent désormais Style Addic, R’One et l’atelier du sourcil. 3 indépendants ou franchisés qui ont fait le pari Lensois et proposent en cœur de ville une offre textile et beauté.

Le succès de cette combinaison gagnante Commerce / logement sociale, facilitée par l’accompagnement de City Mix et les Toits de l’espoir, pourra servir d’appui à d’autres propriétaires et foncières pour démultiplier cette opération à Lens, et pourquoi pas d’exemples pour d’autres Villes et Centres-bourgs.

4

appartements

3

cellules commerciales